Projet en vue d’un stage (de pratique du masque) des élèves du Théâtre National de Strasbourg.

D’après une gravure de Boilly (Réunion de trente-cinq têtes d’expression, 1823-1828).

Technique : papier, lavis, pigments naturels, piquage et collage de cheveux