Série de masques (d’après le visage de Georges Gagnidze pour le chœur) en collaboration avec Elise Kobisch Miana  et (2ème) série de cinquante masques (le chœur), pour Rigoletto, mis en scène par Robert Carsen, créé au Festival Lyrique d’Aix en Provence.

Technique : silicone teinté dans la masse et mousse de polyuréthane (1ère série), masques thermoformés au Vacutherm et assemblés, peints et poilés dans les ateliers du Festival Lyrique d’Aix en Provence (2nde série)